Seconde GT : enquêteurs de terrain

Dans le cadre du module d’Ecologie, Agronomie, Territoire et Développement Durable, les élèves de seconde générale et technologique ont étudié pendant plus d’un trimestre la problématique de l’eau.

Pour clore cette thématique, ils ont réalisé – en autonomie ! – des interviews de différents acteurs majeurs autour de cette notion. Par petits groupes autonomes, ils ont rencontré :

Ainsi, ils ont compris les principaux enjeux existant autour de cette ressource à protéger qu’est l’eau.

 

La pêche, une passion qui fait vivre la nature !

Nous avons rendu visite à la secrétaire de l'association Gère-Rhône, pour comprendre les enjeux et la préservation des poissons et de la faune de la Gère. Cette association agréée de pêche et de protection du milieu aquatique rayonne sur le bassin de Vienne et de sa région (A.A.P.P.M.A.). Fondée en 1983, elle compte 2000 adhérents.
L'objectif de cette association est de restaurer les milieux aquatiques pour favoriser la reproduction de la truite (enrochements, aménagements des berges, débroussaillage, gestion des peupliers). Malgré un budget limité, cette association arrive à aménager de nombreux secteurs et à régler de nombreux problèmes concernant l'érosion et la qualité d'eau des rivières.
Les aménagements sont coûteux et sans l'aide des nombreux bénévoles, des permis vendus et des subventions touchées, ces aménagements seraient impossibles. Pour permettre à chacun de pratiquer la pêche à son niveau, cette association a engagé une politique d'accès facilité aux handicapés, par une réduction de la cotisation et en créant des postes spécifiquement aménagés pour eux (pontons en bois). Cette association a un rôle important car elle permet de maintenir la biodiversité tout en faisant vivre une passion pour les générations futures : la pêche.

Tristan Maglione, Yann Maniatakis, Etienne Poncin, Simon Grandemange, Julien Merlin, Sandra Eschlé, Paul Gauthier.

Irriguer : un enjeu territorial majeur 

Nous avons rencontré le 20 janvier 2011, dans le cadre de l’option EATDD (Ecologie Agronomie Territoire et Développement Durable) Madame JURY technicienne de la chambre d’agriculture de l’Isère, spécialisée dans la gestion de l’eau pour l’agriculture.

Cette dernière nous a renseignés sur les enjeux de l’irrigation du bassin versant des Quatre Vallées .Ces enjeux sont le pompage de l’eau pour l’irrigation, afin d’alimenter les cultures correctement tout en prenant soin de ne pas entraîner de sécheresse. Le bassin versant des Quatre Vallées est une des zones de France les plus irriguées avec 25000 hectares de surface concernées. Afin de mener à bien sa mission, la chambre d’agriculture utilise un calendrier de prélèvement des cours d’eau pour mieux se repérer et délimiter des zones plus sensibles que d’autres. L’irrigation est un arrosage artificiel des cultures utilisant les eaux douces.

Thibault, Cyprien, Bastien, Alexandra, Joséphine, Matthieu, Florent.

L’Odyssée de l’eau 

Dans le cadre de l’option EATDD* et pour notre projet sur l’entretien du réseau d’eau potable, nous avons rencontré Monsieur Pras, premier adjoint de la mairie de Seyssuel et président du syndicat intercommunal des eaux du Nord de Vienne ainsi que le maître d’ouvrage et responsable local de la SDEI *.

Le syndicat des eaux de Vienne s’étend sur différentes communes telles que Chuzelles, Serpaize, Seyssuel, Villette de Vienne, Vienne et Pont Évêque. Le réseau compte en moyenne 165 kilomètres de canalisations pour l’ensemble des communes. La station de pompage située à Septème doit redistribuer l’eau dans les trois réservoirs (Seyssuel, Villette de Vienne et Serpaize), elle est stockée au maximum 24heures puis répartie dans les habitations.
Le réseau d’eau est surveillé en permanence pour éviter les fuites et les pertes d’eau inutiles. L’eau est aussi analysée régulièrement pour limiter le nombre de bactéries et pour la rendre propre à la consommation (traitement au chlore).
Avant que l’eau arrive à notre robinet, elle subit plusieurs transformations au cours de son voyage entre la station de pompage et nos foyers.
L’eau est précieuse, ne la gaspillons pas !

Les élèves de seconde générale du lycée Agrotec - Vienne-Seyssuel (38)

La seconde vie des eaux usées 

Le jeudi 20 janvier 2011 nous avons été accueillis par la responsable technique des machines de la station d’épuration de Reventin Vaugris. Cette visite a été organisée dans le cadre du module en EATDD* pour répondre à nos questions concernant la gestion de l’eau et ses traitements. En 1995, la station d’épuration de Reventin Vaugris a été mise en service. Cette station traite les eaux de 21 communes et prend en compte 65000 habitants, elle compte 6 employés. Une station d’épuration accueille les eaux usées des particuliers et des industriels. Elle traite les eaux avant de les évacuer dans le Rhône. Dans la station, l’eau passe par différentes étapes de traitement :

  • le relevage au cours duquel l’eau va être pompée,
  • le traitement biologique pendant lequel les bactéries participent à l’épuration de l‘eau
  • enfin la désodorisation et la ventilation de l’air nauséabond rejeté dans l’atmosphère.

Le traitement des eaux s’effectue 24h/24.
Nous remercions particulièrement le personnel de la station de nous avoir accueillis et de nous avoir fait découvrir les techniques d’épuration de l’eau.

Célia Acolatse, Chloë Fontaine, Loïs Cuq, Caroline Andrillat, Victoria Palomino, Guillaume Garcia.

EATDD  : Écologie, Agronomie, Territoire et Développement Durable
SDEI (Lyonnaise des eaux) : Société de distribution d’eau intercommunale, spécialisée dans la distribution d’eau et les services d’assainissement.
Lycée AGROTEC de Vienne Seyssuel
Etablissement public du Ministère de l'Agriculture
Retrouvez-nous sur logo-facebook